Je trouve un animal blessé ou mort

Je trouve un animal blessé ou mort sur le bord d'une route

 

Malheureusement, de nombreux animaux subissent chaque année un accident de la route ou des blessures diverses. Celles-ci peuvent être liées à leur abandon, à des actes de maltraitance, à une maladie ou bien à des interactions avec d'autres chats et chiens. Si vous trouvez un animal mal en point dans la rue ou sur le bord de la route, le premier réflexe à avoir est de prévenir la police municipale. Nous vous indiquons toutes les étapes à suivre selon son état de santé.

À noter : le lapin domestique n'est pas fait pour vivre en liberté. Chaque année, de nombreux lapins sont abandonnés dans la rue. Ils ne survivront que quelques jours face aux nombreux prédateurs et quatre roues de nos villes et villages. Si vous trouvez un lapin, un cochon d'inde ou n'importe quel NAC, suivez également les conseils ci-dessous pour lui sauver la vie et l'aider à retrouver le chemin de la maison.

 

L'animal est mort, que faire ?
 

Un animal mort non-identifiable (sans puce électronique, ni tatouage d'identification) est normalement pris en charge par l'état.
Si vous avez trouvé un animal mort sur le bord d'une route, que ce soit un petit hamster ou même un équidé, il faut avertir soit la police municipale, soit les pompiers qui viendront le chercher rapidement pour éviter tout problème de santé publique. Vous n'aurez rien à débourser pour l'enlèvement du corps.

 

Ouf, l'animal est en vie ! Que faire pour le sauver ?
 

Un animal blessé et en vie qui se trouve sur le bord de la route nécessite souvent des soins urgents. Sa prise en charge dépend de l'agglomération où il a été accidenté.

Après avoir prévenu la police municipale locale ou les pompiers, ceux-ci se déplaceront ou vous demanderont de le ramener chez un vétérinaire. qui effectuera les recherches et retrouvera facilement le propriétaire de l'animal si celui-ci est identifié. Le propriétaire de l'animal pourra ainsi venir le récupérer et décider des soins à mener pour sauver son chat, son chien ou tout autre animal. S'il n'est pas tatoué, il peut être pucé, auquel cas le vétérinaire pourra lire son identification avec un lecteur spécial.

Regardez également si l'animal porte une médaille (avec numéro de la puce, ou numéro de téléphone). Si vous appelez l'éventuel propriétaire de l'animal, ne donnez pas de renseignements précis et assurez-vous qu'il s'agisse bien du propriétaire avant de remettre son compagnon. Si aucun renseignement de permet de retrouver le propriétaire de l'animal, enquêtez près des lieux où vous avez trouvé l'animal errant. Peut-être s'est-il échappé à l'insu de son maître ? Les maîtres ont souvent tendance à imprimer des petites affichettes en cas de chien perdu. Vous pourrez ainsi les contacter pour les prévenir qu'un vétérinaire l'a bien pris en charge.

Un animal pucé est identifiable grâce à un lecteur de puce électronique. Hormis un vétérinaire, les services qui en possèdent un sont :
- Certaines polices municipales
- Les refuges et fourrières
- Les associations de protection animale
- Les brigades cinophiles

Concernant les frais à avancer pour les soins et/ou la chirurgie, il n'y en a pas. Quand vous déposerez l'animal chez le vétérinaire, celui-ci vous fera simplement remplir et signer une décharge. Si l'animal est identifiable, c'est à son propriétaire d'accepter et de payer les soins d'urgences. Si l'animal n'est pas identifiable et donc sans propriétaire), c'est la commune qui doit régler la note des soins en urgence de l'animal accidenté.

Concernant les weeks-ends, certains vétérinaires sont de garde. Si vous leur apportez un animal perdu à des heures convenables, ils auront la gentillesse d'obtenir les coordonnées de leur propriétaire par leur accès internet.
Un service de garde est généralement assuré par les vétérinaires dans les départements. Vous trouverez le numéro de téléphone du vétérinaire de garde sur le répondeur de votre vétérinaire habituel, à la gendarmerie ou sur internet (site de la ville, annuaire, etc.).

Il n'est donc pas question de laisser un animal souffrir sur la route après un accident ou de laisser un cadavre d'animal dans un endroit public. Et ce, pour la santé de tous, moustachus et bipèdes !

 

Beaucoup de gens semblent ignorer ce type d'action et laisse l'animal sur place car ils ont peur de devoir régler l'addition chez le vétérinaire.

C'est toujours et avant tout un problème de manque d'informations sur le sujet. L'association se donne la mission d'y remédier. Si vous avez besoin du moindre conseil, n'hésitez pas à nous le demander sur notre page Facebook !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×