Santé/Soins du lapin

Les soins du lapin

Le lapin doit se rendre régulièrement chez le vétérinaire afin de se faire vacciner et vérifier que tout va bien. Pour cela il lui faudra impérativement une cage de transport adaptée à sa taille et sécurisée. N'hésitez pas à la recouvrir d'un plaid s'il fait froid !

Le budget santé se divise en 3 parties:

  • les vaccins (myxomatose + vhd1 + vhd2)
  • la stérilisation (à partir de 6 mois)
  • les soins consécutifs de maladies

Les problèmes les plus fréquents chez le lapin:

  • les malocclusions dentaires: les dents ne s'usent pas correctement, ce qui empêche le lapin de manger convenablement.
  • les pododermatites: brûlure des pattes souvent liées à une litière non adaptée.
  • les diarrhées ou arrêts de transit: mortelles si pas prises à temps

La stérilisation:

Mâle: ils doivent être castrés à la puberté car peuvent développer un comportement sexuel et parfois devenir agressifs. Ils marquent aussi leur territoire (avec leur urine ou selles).

Femelle: elles doivent être stérilisées car peuvent devenir agressives et éviter les grossesses nerveuses ou tumeurs mammaires qui apparaissent à 80% à partir de 5 ans.

 

 

 

les vaccins

La vaccination est un acte de prévention essentiel pour la bonne santé de vos lapins. Elle permet de protéger contre deux maladies graves et souvent mortelles: la myxomatose et la maladie virale hémorragique (vhd) .

Pourquoi faut-il vacciner son lapin ?

La myxomatose et le VHD sont deux maladies graves du lapin. Ce sont des maladies souvent mortelles, pour lesquelles nous ne disposons pas de traitement actuellement. Ces maladies sont très contagieuses et peuvent se transmettre aux lapins vivant à l'extérieur comme à l'intérieur. La vaccination est donc la seule mesure qui protège efficacement nos compagnons.

Comment se transmet-elle?

  • Myxomatose: Elle se transmet par les insectes piqueurs (puces, tiques, moustiques) sont surtout présents durant l’été et l’automne. La majorité des cas de myxomatose se développent donc de juillet à septembre.
  • Maladie virale hémorragique: La contamination entre lapins se produit au travers de sécrétions, de cadavres et d'excrétions, elle peut se faire de manière direct (voie oro-nasale, mais aussi conjonctivale, orale et respiratoire) ou indirect (par le biais des personnes, des aliments, de l'eau...).

Heureusement, il ne s'agit pas d'une zoonose et votre lapin ne pourra pas vous la transmettre !

Protocoles de vaccination :

La vaccination du lapin doit être réalisée par votre vétérinaire NAC traitant et inscrite dans le carnet de vaccination de l’animal. Elle est possible dès 2/3 mois. Pour être vacciné, il est important que votre animal soit en bonne santé. Si votre lapin est fatigué ou sous traitement, alors parlez-en à votre vétérinaire qui estimera s’il vaut mieux conserver ou décaler la vaccination.

Depuis 2012, il existe un vaccin combinant la myxomatose et le variant classique de la maladie virale hémorragique.

Les rappels de vaccination doivent être réalisés tous les ans.

 

 

L'identification du lapin

La plupart des propriétaire de lapin ne sont pas au courant qu'un lapin peut s'identifier.

Quel procédé pour la puce?

Le procédé est le même que pour les chats et les chiens. Une puce électronique est implantée sous la peau par le vétérinaire spécialisé NAC à l’aide d’un injecteur. La puce contient une suite de 15 chiffres non modifiables.

La puce électronique reste à vie et ne risque pas de s’effacer comme cela peut être le cas du tatouage. Un lecteur électronique permettra au vétérinaire d’identifier l’animal en quelques secondes. Un certain nombre d’assurances propose aujourd’hui d’assurer son lapin comme on le fait pour son chat ou son chien. Cela permet d’obtenir le remboursement des frais de santé qui touchent à votre petit compagnon… Ces assurances demandent très souvent à ce que les lapins soient tatoués ou identifiés par une puce électronique pour être assurés.

Pour les NAC domestiques, Vetonac gère les fichiers au sein de la SAPV (Société d’Actions & de Promotions Vétérinaire).

Les avantages de l'identification :

L'identification assure une meilleure traçabilité :

 

  • En cas de perte de l'animal : Les animaux retrouvé errant sont amenés en fourrière, là où ils regardent si l'animal est identifié (si oui ils contacts le propriétaire afin de récupérer l'animal, si non il sera euthanasié ou confié à une association pour adoption).
  • En cas de fugue : la personne qui le retrouvera pourra vous contacter pour le récupérer.
  • En cas de vol : En effet, au yeux de la loi un animal non identifié n'appartient à personne.

Est-elle obligatoire ?

Elles n'ai pas obligatoire mais vivement recommandée, par contre l’identification devient obligatoire si l’on veut voyager avec son animal dans l’UE.

Soyez responsable, faites identifier votre lapin...

 

 

La castration chez le lapin

Chez les lapins, la stérilisation est indiquée aussi bien pour les femelles que pour les mâles. Nous vous proposons de découvrir en quoi consiste la castration des lapins et pourquoi il est conseillé de les castrer.

En quoi consiste la castration du lapin ?

La castration est une intervention chirurgicale, réalisée sous anesthésie générale au gaz. Elle consiste à enlever les testicules du lapin. La castration se fait généralement à partir de l’âge de 6 mois. Il faudra être vigilant en attendant la castration si vous possédez une femelle car le mâle est capable de se reproduire dès l’âge de 5 à 6 mois, ils peuvent parfois être précoces et se reproduire à partir de leurs 3 mois.

Attention : Après la castration, la fertilité des lapins diminue progressivement : il est conseillé de ne pas le mettre en contact avec une femelle non stérilisée pendant au moins un mois.

Pourquoi est-il recommandé de castrer mon lapin ?

La castration des lapins est généralement réalisée pour plusieurs raisons :

  • Pour diminuer l’agressivité: en effet, les lapins sont des animaux territoriaux, et l’agressivité peut être exacerbée chez les mâles non castrés. La castration favorise aussi une cohabitation harmonieuse entre plusieurs lapins et réduit le risque de bagarres.
  • Pour éviter ou arrêter le marquage urinaire: les lapins non castrés ont tendance à marquer leur territoire via des jets d’urine horizontaux sur un support vertical comme un mur.
  • Pour éviter les comportements d’excitation des lapins sur des objets, le bras des propriétaires, etc…
  • Pour empêcher le mâle de se reproduire: un lapin est capable de se reproduire toute sa vie à partir de la maturité sexuelle (entre l’âge de 5 et 7 mois). La castration des lapins mâles permet donc de prévenir des portées non désirées.
  • Pour éviter les tumeurs testiculaires: à partir de 5 ans, les lapins sont sujets à 80% aux tumeurs testiculaires, la castration permet d'éviter cela.

En vous adressant à un vétérinaire spécialisé NACs, le risque de décès lié à l'anesthésie est réduit à 0.2% - 0.5%

 

 

La stérilisation chez la lapine

Comme pour la castration, la stérilisation de la lapine consiste à retirer, partiellement ou intégralement, l'appareil reproducteur de l'animal.

En quoi consiste la sterilisation d'une lapine ?

La stérilisation est une intervention chirurgicale, réalisée sous anesthésie générale au gaz. Elle consiste à enlever les ovaires et l'utérus (ovario-hystérectomie) de la lapine. La stérilisation se fait généralement à partir de l’âge de 6 mois. Après la stérilisation, il faudra respecter un délai d'1 mois avant de pouvoir mettre la lapine en cohabitation avec un autre lapin (cf: fiche sur la cohabitation). Si votre lapine ne présente ni trouble du comportement ni grossesse nerveuse, vous pouvez ne pas ressentir le besoin de lui imposer cette intervention dans un seul but de prévention, mais elle est tout de même très fortement conseillée !

La stérilisation peut avoir plusieurs indications :

  • Pour diminuer l’agressivité : en effet, les lapins sont des animaux territoriaux, et l’agressivité peut être exacerbée chez les lapines entières. La stérilisation favorise aussi une cohabitation harmonieuse entre plusieurs lapins et réduit le risque de bagarres.
  • Pour éviter ou arrêter le marquage urinaire : les lapines entières ont tendance à marquer leur territoire via des jets d’urine horizontaux sur un support vertical comme un mur.
  • Pour empêcher la lapine de se reproduire : un lapin est capable de se reproduire toute sa vie à partir de la maturité sexuelle (entre l’âge de 5 et 7 mois). La stérilisation des lapines permet donc de prévenir des portées non désirées.
  • Pour éviter les tumeurs mammaires : à partir de 5 ans les lapines sont sujettes à 80% aux tumeurs mammaires, la stérilisation permet d'éviter cela.
  • Pour éviter les grossesses nerveuses : ces pseudo-gestations sont un réel danger pour la lapine qui, à force, peut mourir par épuisement.

En vous adressant à un vétérinaire spécialisé NACs, le risque de décès lié à l'anesthésie est réduit à 0.2% - 0.5%

 

 

Les grossesses nerveuses

La grossesse nerveuse est assez fréquente chez la lapine. On retrouve un jour sa lapine avec du foin plein la bouche et on se demande ce qu'il se passe. Il est important de connaître les signes et les conséquences de la grossesse nerveuse.

Reconnaître les signes de grossesse nerveuse :

Chez une lapine en pseudo-gestation on observe un comportement maternel, comme si elle se préparait à avoir une portée. La lapine va construire un nid souvent en s’arrachant des poils et en transportant du foin en quantité importante ou d’autres matériaux dans sa bouche. Son comportement peut également être plus nerveux que la normale et montrer de l’agressivité. Enfin, un gonflement mammaire peut parfois survenir, ainsi qu’une montée de lait, on parle alors de lactation de pseudo-gestation. Si la grossesse nerveuse, dans ses premiers stades, n’a rien d’alarmant, la montée de lait et la lactation alors que la lapine n’attend pas de petits est plus grave et doit motiver une consultation chez votre vétérinaire.

Pourquoi une grossesse nerveuse ?

La lapine n’a pas de période de chaleurs. D’ailleurs il est important de savoir qu’elle ne perd jamais de sang. C’est le rapport qui déclenche l’ovulation et elle est « disponible » toute l’année à la reproduction.

La pseudo-gestation peut alors avoir plusieurs origines :

  • un accouplement avec un mâle non castré qui n’a pas abouti
  • un comportement de montée par un autre lapin même castré (ce comportement fait partie des comportements de dominant/dominé)
  • une hyper-excitation hormonale
  • des interactions tactiles très marquées avec les propriétaires

Que faire en cas de grossesse nerveuse ?

En général, les signes régressent d’eux mêmes en 15 j. Si votre lapine construit un nid, nous ne conseillons pas de le retirer car elle s'épuisera à recommencer et cela pourra retarder la résolution du problème et aggraver l’état de nervosité dans lequel elle se trouve déjà.

A long terme, les grossesses nerveuses ont des conséquences importantes : problèmes digestifs, infections de l’utérus, tumeurs mammaires ou utérines, etc… Il est donc fortement conseillé de la faire stériliser.

 

 

La reproduction du lapin chez les particuliers

La reproduction n'est pas un acte à prendre à la légère. Quelles que soient les raisons avancées pour justifier cette démarche, elles seront toujours mauvaises.

Les idées reçues: L'accouplement et la gestation ne calment pas les hormones des lapines, cela ne protège pas non plus des cancers (seule la stérilisation est efficace).

L'anthropomorphisme: Le lapin n'a aucunement besoin ou envie d'être parent, il se reproduit pour la survie de son espèce. Il ne faut pas les reproduire en disant que cela leur fait plaisir, la seule personne à qui vous faites plaisir, c'est vous !

La surpopulation: Les refuges et associations sont remplies de lapins en attente d'une famille suite aux nombreux abandons. Faire reproduire, c'est favoriser l'abandon en ajoutant encore plus de lapins sur le marché. Même si vous les placez vite dans de bonnes maison, ce sont des lapins de refuges qui en seront privés !

La génétique: On ne reproduit pas sans connaître leur génétique (consanguinité, malformation, maladies...). Les faire se reproduire c'est accepter de transmettre ces tares à leur(s) descendance(s)...

Les risques

Pour la lapine: La lapine n'ovule qu'après avoir été montée par un mâle, ce qui signifie qu'elle peut être reprise et redevenir gestante dans les 24h après sa mise à bas. De graves complications peuvent survenir au cours de la gestation ou la mise à bas si la lapine est trop jeune ou trop âgée, trop fatiguée et peuvent entrainer la mort de celle-ci.

Pour les lapereaux:  La lapine ne fait pas de nid pour ses bébés provoquant ainsi leur mort. La lactation ne se fait pas, la lapine ne veut pas les nourrir. De nombreux cas de cannibalisme chez les lapines sont recensés. Il est courant lors d'une première portée que certains petits soient mort-nés ou malformés.

La reproduction est à laisser aux professionnels qui ont pour objectif d'améliorer les races et de réduire le nombre de maladies génétique.

Favorisez l'adoption en association pour sauver des vies

 

 

Tableau conversion d'âge du lapin

241319322 1942052862624567 2345719912601184079 n

 

 

Arrêt de transit

Les lapins possèdent un système digestif complexe, dans lequel la nourriture est digérée 2 fois

L’arrêt de transit chez le lapin, qu’est-ce que c’est ?

C’est lorsque le système digestif de votre lapin se met à l’arrêt. Il n’émet donc plus de selles, il manque d’appétit voire refuse de s’alimenter. Il est prostré, en raison d’importants ballonnements et grince des dents. Il s’agit d’une urgence vétérinaire.

Quelles sont les causes les plus fréquentes ?

  • Un mode de vie et/ou un habitat inadapté(s) : En général, le problème est d’ordre nutritionnel: il s’agit souvent d’un déficit de consommation de fibres végétales et/ou d’un abreuvement insuffisant. La sédentarité forcée à cause de la vie exclusivement en cage (que nous vous déconseillons très fortement) favorise également

La mue est un facteur aggravant de la stase gastrique mais elle est rarement la cause première.

  • Le psychisme : Le stress peut en être à l’origine, en provoquant une diminution de l’appétit et/ou des troubles spasmodiques au niveau digestif, rendant la digestion des aliments et l’émission de selles difficile.

Quels sont les risques d’un arrêt de transit chez le lapin ?

  • Déséquilibre de la flore bactérienne
  • Troubles hépatiques
  • Troubles électrolytiques et circulatoires
  • Mort de l'animal

Comment réagir ?

Consulter le plus tôt possible un vétérinaire NAC.

En attendant de vous rendre chez le vétérinaire vous devez :

  • Laisser de l’eau et du foin
  • Ne surtout pas gaver votre animal (cela pourrait entraîner une occlusion)
  • Ne pas donner de jus d’ananas ou d’ananas (ne fournir aucun apport en sucre ou en amidon).
  • Maintenir votre lapin au chaud

Comment éviter que cela se reproduise :

Proposez à votre lapin une alimentation riche en fibres, composée à 80% de foin, donner des végétaux frais, pas de pain ou de mélanges de graines. Brossé le régulièrement afin d’éviter l’ingestion de poils morts. Beaucoup d’espace (2M2 par lapin) afin de faire de l’exercice.

 

 

Le bain pour un lapin

Un lapin en bonne santé n'a pas besoin de bain. Le lapin est comme le chat, il passe une grande partie de sa journée à se toiletter.

Quand et comment nettoyer son lapin?

Si votre lapin a un handicap, s’il a des problèmes urinaires ou la diarrhée, il peut être nécessaire de l’aider à se nettoyer. Il est bien sûr très important de consulter au préalable un vétérinaire ! Il ne s’agit pas là de donner au lapin la douche ou de lui faire couler un bain, mais de laver doucement avec un gant humide la zone souillée.

Mettez un fond d’eau tiède dans votre lavabo et nettoyez doucement la zone concernée à l’aide d’un gant. Il n’y a pas besoin d’utiliser de savon ou de shampoing, un nettoyage à l’eau tiède suffit. Toutefois, si cela s’avère absolument nécessaire, n’utilisez jamais votre shampoing ! Ce dernier est totalement inadapté à la peau d’un lapin et ne ferait que l’irriter. Il existe cependant des shampoings spéciaux pour lapin. Une fois propre, séchez le doucement, sans frotter, avec une serviette.

Quelles sont les conséquences de laver un lapin sans nécessité ?

Lui mettre les pattes dans un lavabo ou une baignoire est donc une grande source de stress pour lui et pourrait le tuer d’une crise cardiaque. Ce sont des animaux qui détestent l’eau.

Un lapin se lave uniquement sur recommandation du vétérinaire pour des soins ou en cas de souillure extrême ! Contactez votre vétérinaire avant toute action.

Pas de jus d'ananas pour les lapins

Votre lapin fait un arrêt de transit et vous pensez lui donner du jus d’ananas pour l’aider à guérir ? Bien au contraire, le jus d’ananas peut être un facteur aggravant !!

Pourquoi l’ananas est une mauvaise idée ?

Le jus d'ananas est issu d'un fruit frais qu'on vient juste de presser et qui contient une quantité infime de bromélaïne. Le jus d'ananas du commerce, que ce soit en bouteille ou en brique n'en contient pas du tout. Un lapin en arrêt de transit doit ingérer le moins possible de sucre et d’amidon. L’ananas a une réputation injustifiée en tant que remède naturel contre l'arrêt de transit en raison de l’enzyme bromélaïne. La bromélaïne ne résiste pas à un ph inférieur à 3. Or, le ph de l'estomac du lapin est hyper acide (inf à 2 en moyenne) : la bromélaïne est dont détruite dans l'estomac avant même d’avoir pu agir.

Que contient le jus d'ananas ?

  • Beaucoup de sucre : minimum 11gr pour 100ml. Cet apport en sucre n'est pas adapté au système digestif du lapin qui est herbivore. Par contre, tout ce sucre bénéficie aux bactéries pathogènes du système digestif qui peuvent alors proliférer car elles adorent le sucre.
  • Eau : elle hydrate le lapin, mais l'eau toute seule est bien plus bénéfique !
  • Vitamines et minéraux : notamment beaucoup de vitamine C, du calcium et du potassium
  • Quelques fibres : environ 1gr/100ml. Soit 10 fois moins que le taux de sucre que contient le jus d'ananas

En conclusion:

Malheureusement, l’ananas (ou la papaye) peut faire plus de mal que de bien car il est rempli de sucre. Donner trop d’aliments sucrés peut perturber la digestion d’un lapin, même en pleine santé. Donner du sucre supplémentaire à un lapin en arrêt de transit est particulièrement dangereux. Le sucre alimente les mauvaises bactéries qui pourraient prendre le dessus et aggraver l’état de santé de votre animal.

Le transit de votre lapin n’a pas besoin de jus d’ananas ou de papaye, mais il a besoin d’être hydraté et de manger des aliments riches en fibre !

 

 

Soins des lapereaux orphelins

La lapine ne couve pas ses petits et ne s’en occupe que 2 fois par jour, matin et soir. Il ne faut pas intervenir parce qu’elle semble les délaisser, ce comportement est normal, la lapine s’éloigne du nid pour ne pas attirer l’attention des prédateurs. Manipuler des lapereaux risque de provoquer leur abandon par la mère.

Repères de croissance :

  • Naissance : le lapereau est nu
  • 5 jours : apparition des poils
  • 10 jours : les yeux s’ouvrent, les oreilles se décollent
  • 15 jours : la fourrure est dense. Premières sorties du nid
  • 3 semaines : Sorties du nid plus fréquentes, explore, appréciera une cabane où se cacher et des accessoires à explorer
  • 8 semaines : fin du sevrage
  • 11 semaines : 1ère mue
  • 4 mois : maturité sexuelle. Pensez à séparer les mâles des femelles à 2 mois pour éviter des portées non désirées !

Que faire si un lapereau est en danger ?

Le réchauffer: Un lapereau en hypothermie ne mangera pas. Il faut le réchauffer en le mettant contre votre peau. Cette méthode est la plus sécurisée car il n’y a pas de brûlure. Vous pouvez aussi le mettre dans une couverture placée dans un carton ouvert. Placez une bouillotte pas trop chaude enveloppée dans un linge (pour éviter les brûlures) d’un côté du carton ou sous le carton. Attention, il doit pouvoir s’en éloigner s’il a trop chaud ! S’il y a plusieurs lapereaux orphelins, les laisser ensemble, cela leur permettra également de se tenir chaud. Le lapereau aura besoin de chaleur jusqu’à ses 2 semaines. Si le bébé n’a pas de nid, vous pouvez en fabriquer avec des mouchoirs, des tissus doux et si vous avez, des poils de lapin sain.

 

Le réhydrater: Pour voir s’il est déshydraté, pincez doucement la peau du dos entre vos doigts, elle doit revenir en place en deux secondes. Si ce n’est pas le cas, le lapereau est déshydraté et il faudra le réhydrater en lui donnant à la pipette, quelques millilitres ( 3 ml pour un lapereau de quelques jours ), soit :

  • un produit de réhydratation pour nourrisson vendu sans ordonnance en pharmacie
  • un mélange d’1 litre d’eau stérilisée + 6 c à café de sucre + 1 c à café de sel

Ne JAMAIS donner de lait de vache, il n’est pas adapté aux lapereaux.

Quantité et fréquence des tétées:

On donnera 3 à 5 tétées pour les plus petits qui prennent peu à chaque tétée puis 2 fois par jour, matin et soir quand le lapereau prend mieux et est un peu plus grand. La quantité donnée dépend de l’âge et du poids du lapereau. Les races de lapins n’ayant pas toutes la même taille, il faudra adapter les quantités au gabarit. On donne l’équivalent de 20% du poids du lapereau à jeun par jour, ce qui équivaut environ par tétée à :

  • 1ère semaine de vie: de 3 à 6 ml
  • 2ème semaine: de 7 à 11 ml
  • entre 10 et 13 jours: ouverture des yeux + proposer du foin qu’il commence à grignoter
  • 3ème semaine: de 12 à 17 ml + début des granulés junior + proposer une gamelle d’eau peu profonde
  • 4ème semaine: passage à 2 tétées par jour : 17 à 20 ml
  • Puis réduire à 1 biberon de 20 ml par jour jusqu’au sevrage vers 6 semaines

Si le lapereau réclame encore alors qu’il a tété sa ration, il ne faut ne pas lui donner plus car son estomac est très fragile et pourrait se déchirer s’il est trop distendu. Cela risquerait également de provoquer une diarrhée qui peut être fatale à cet âge.

Comment nourrir les lapereaux si la maman ne les nourrit plus?

Donner du lait maternisé pour chaton. On le trouve en pharmacie, sur le net ou un vétérinaire. Le lait pour chaton Milkocat semble être celui qui se rapproche le plus de la composition souhaitée de 40% de protéines et 30% de matières grasses.

Préparer un mélange assez épais car le lait de lapine est plus épais, mélangé environ 3 mesures de poudre avec 4 mesures d’eau stérilisée. Le lait doit être réchauffé à 37° en plaçant le biberon dans un récipient d’eau chaude. Le lait maternisé ne contenant pas les anticorps apportés par la lapine, tout le matériel doit être stérilisé et les mains lavées pour éviter une contamination microbienne.

Les lapereaux n’ont pas le réflexe de miction ni de défécation. Il faut donc stimuler la zone uro-génitale avant et après chaque tétée, avec un coton humide et tiède afin de l’aider à faire pipis et crottes.

Placer le lapereau redressé afin qu’il n’avale pas de travers. Les nouveaux-nés peuvent être enroulés dans un linge pour faciliter la manipulation. Utiliser une pipette (seringue sans aiguille) d’1 ml ou un compte-goutte. Placer l’embout de la pipette sur le côté de la bouche du lapereau, orientée vers la joue opposée et laisser couler goutte à goutte, en évitant les à coups afin qu’il n’avale pas de travers ce qui risquerait de provoquer la mort par étouffement ou pneumonie;

Puis pour les lapereaux plus grands, âgés de 8 à 10 jours, une pipette de 2,5 à 5 ml munie de la tétine fournie avec le lait maternisé et percée d’un très petit trou

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam